Vous êtes ici :   Accueil » 76-Tourville sur Arques le Chateau de Miromesnil
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Recherche
Recherche
France
 ↑  
Europe du nord
 ↑  
Europe du sud
 ↑  
Europe centrale
 ↑  
Albums
 ↑  
Visites

 208455 visiteurs

 18 visiteurs en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.musardeurs.fr/data/fr-articles.xml

 

Le domaine de Miromesnil doit son nom au seigneur Milon, qui y éleva un château-fort avant le 12e siècle. Milonmesnil devint ultérieurement Miromesnil. Le demi-fief de Miromesnil a appartenu, dans la seconde moitié du 15e siècle, à Jean Le Roux, un échevin rouennais, qui a joué un rôle important en 1449, à la tête d'une délégation avec Richard Olivier de Longueil au nom de Charles VII, contre la menace de l'occupation anglaise. L'actuel monument fut reconstruit à partir de 1590 par Jacques Dyel puis son fils Nicolas Dyel après l'occupation puis le saccage de la forteresse antérieure en 1589 par les hommes de la Ligues puis par les compagnons d'Henri IV. Jacques Ier Dyel était alors conseiller au Parlement de Normandie. Son neveu et héritier, Jacques II Dyel, magistrat puis juge (il fut chargé par Richelieu de juger Cinq Mars et De Thou), poursuivra les reconstruction au nord : il fit table rase des vestiges passés et créa vers 1640 une façade très différente de celle située au sud. Vers 1668, le domaine devient propriété de Michel Hue de la Roque, père de Thomas Hue marquis de Miromesnil. Le domaine fut érigé en marquisat par Lettres Patentes du mois de juillet 1687 (enregistrées à Rouen le 29 janvier 1689), en faveur de Thomas Hue de Miromesnil. Ce dernier fut successivement Maître de requêtes, président du Grand conseil, intendant de Champagne Son fils, nommé Thomas Hue également, était capitaine de cavalerie. Il était aussi propriétaire de la terre de Latingy en Bléanais, où naquit son fils Armand Hue le 15 septembre 1723. Celui-ci devint conseiller au Grand Conseil en 1745, puis Premier Président du Parlement de Normandie en 1757, et enfin garde des Sceaux de Louis XVI de 1774 à 1787 ; il est célèbre pour avoir rédigé en 1788 le décret d'abolition de la torture préventive. Il mourut en son château le 6 juillet 1796. Cet édifice doit aussi sa célébrité au fait que Guy de Maupassant y naquit le 5 août 1850. Gustave et Laure de Maupassant avaient effectivement loué le monument plus d'an avant la naissance de Guy. D'après les renseignements fournis au savant Henri Gadeau de Kerville par Madame de Maupassant elle-même, l'écrivain est né dans une petite chambre située au premier étage de la tour sud-ouest du château, à usage de salle de bain. Le 23 août 1850, l'enfant est ondoyé dans la chapelle Saint-Antoine. Le château a été acheté en 1938 par Bertrand De Mun, fils de l'officier Albert De Mun, et il est depuis transmis à ses descendants.


Date de création : 06/01/2013 @ 18:41
Dernière modification : 26/02/2013 @ 14:46
Catégorie : Albums - Seine Maritime
Page lue 3711 fois


Réactions à cet article

Réaction n°1 

par miromesnil1 le 24/12/2014 @ 09:48
Bonjour....
C'est en surfant que je trouve ces photos de Miromesnil !
Juste une précision : horaires et tarifs des visites ont changé depuis 2013 !
En ce 24 décembre 2014, Joyeux Noël et bonne année 2015 !
Nathalie Romatet

Webmaster - Infos