Vous êtes ici :   Accueil » Uzès 30- Olargues 34
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Recherche
Recherche
France
 ↑  
Europe du nord
 ↑  
Europe du sud
 ↑  
Europe centrale
 ↑  
Albums
 ↑  
Visites

 234016 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.musardeurs.fr/data/fr-articles.xml

Les   MUSARDEURS   en   LANGUEDOC-ROUSSILLON


Etape: Uzès 30 - Olargues 34

pour les aires de services et de stationnement, voir les sites:
 
 
&
 


 

Quelques photos pour présenter le cadre, les couleurs....



Ales1.jpg Tour_magne_nimes.jpg Montbazin1.jpg Salagou1.jpg
 

L'itinéraire de cette escapade


Uzes-_olargues.jpg







 

Le 1° jour



 

UZES

D'abord visite de cette jolie villeBlason_Uzes.jpg  Arrosée par l'Alzon, elle surplombe la petite vallée de l'Eure d'où jaillit la source du même nom. C'est d'ici que provenait l'eau alimentant la ville de Nîmes à l'époque romaine. Cette eau était acheminée via un Aqueduc de 50 km dont la partie la plus visible est le fameux pont du GARD.
 

 

 

uzes3.jpg

Uzès est classée ville d'art et d'histoire. Son centre est particulièrement bien conservé, offrant aux visiteurs de superbes façades des XVI°et XVIII° siècles et de nombreux hôtels particuliers. Les rues piétonnes étroites et pavées ramènent à l'époque médiévale. Sa place aux Herbes, ombragée de platanes, entourée de maisons à arcades, et au milieu de laquelle trône une grande fontaine, est l'emplacement d'un marché hebdomadaire très apprécié, où se mêlent les parfums des herbes aromatiques de Provence et du Languedoc. Sur la place Albert 1°, se situe la chapelle des Capucins construite en 1635 sur l'emplacement d'un temple romain dédié à Auguste. Cette chapelle accueillit les sépultures des ducs d'Uzès jusqu'en 1789.

uzes4.jpg
uzes7.jpg uzes6.jpg
uzes10.jpg uzes5.jpg
uzes11.jpg uzes12.jpg

 

Le 2° jour



BlasonNimes.jpg Nous prenons la route vers Nîmes, ville merveilleuse au passé chargé d'histoire. En référence à son passé antique, Nîmes est surnommée « la Rome française ». De ce passé témoignent notamment les arênes de Nîmes, la maison carrée ou encore la tour Magne.

 

 

L'amphithéâtre ou « arènes » comme on les nomme à Nîmes furent construites en 60 ap JC. Les arènes avaient une capacité de 24 000 spectateurs.

Sa capacité d'accueil était vraiment importante et atteste du rayonnement de la cité.

 

La tour Magne se trouve à l'intérieur des Jardins de la Fontaine qui ont été réalisés en 1745 sur la base de ces vestiges. Ils permirent de mettre en valeur deux  monuments romains ayant particulièrement bien résisté à l'épreuve du temps, le temple de Diane et la tour Magne. Le projet fut mené par J.P. Mareschal ingénieur militaire du Roi Louis XV.

1 journée de visite est nécessaire pour avoir un aperçu de cette ville.

Nimes arenes1.jpg Nîmes et ses arênes Nimes arenes5.jpg
Nimes arenes4.jpg Nimes 1.jpg Nimes arenes6.jpg
Tour_magne_nimes.jpg Les jardins de la fontaine
Le temple de Diane- La tour Magne
Nimes tour magne3.jpg
Nimes temple de Diane.jpg Nimes temple de Diane2.jpg Nimes lesjardins de la fontaine2.jpg



En fin de journée nous prenons le départ pour Aigues Mortes

Le 3° jour


 

Après une bonne nuit au pied des remparts, nous découvrons cette ville bercée par l'histoire de St Louis.

Aigues Mortes doit son nom aux temps lointains où seuls les marais et les étangs étaient le paysage de cette terre du bout de la France nommée Aquoe Mortuoe; les Eaux Mortes
 

Blason_aigues_mortes.jpg

La ville aurait été établie par Marius Caius aux environs de 102 avant JC et il faudra attendre 791 AP JC pour observer une évolution, il y avait une tour, une seule. La tour de Matafère qui veillait sur un petit village de pêcheurs et sauniers construite sous l'impulsion de Charlemagne, mais en 1240 St Louis (Louis IX) souhaitant un port sur la méditerranée, choisit cet endroit pour ses projets.Il établit une charte de coutume accordant ainsi des privilèges à ceux qui s'établieraient dans ce petit village. St louis souhaitant partir pour les croisades fixa son attention sur l'aménagement du port. La ville s'agrandit très rapidement. La construction de la Tour de Constance, en lieu et place de l'ancienne tour, ne sera achevée qu'en 1254. La Cité est toujours là, aujourd'hui .... avec ses remparts, son église ou St Louis se recueillit avant de partir en croisade.
 

Aigues mortes 2.jpg Aigues mortes 3.jpg Aigues mortes 4.jpg
Aigues mortes 5.jpg Aigues mortes 6.jpg Aigues mortes 7.jpg
Aigues mortes 8.jpg Aigues mortes st louis.jpg Aigues mortes1.jpg


Après cette étape culturelle, nous partons pour Bouzigues

 

le 4° jour

 

 

Bouzigues, ville qui a donné son nom aux huitres de ce même nom. située sur les berges du bassin de THAU. Ce dernier a une superficie d'environ 7 500 hectares, avec une profondeur moyenne de 5 mètres, le point le plus profond atteint 32m (le trou de bise).

 

Bouzigue3.jpg

Bouzigues et le bassin de THAU

Bouzigue4.jpg
Thau_Aigrette.jpg Bouzigues2 huitres.jpg EtangDeThau_VueSurSete.jpg


Blason_ville_fr_Bouzigues.jpg

Bouziguesà son origine, était habité par des pécheurs et au début du XX° siècle, selon une méthode dite en suspension reprise par ailleurs, s'y est développé la culture des coquillages(huîtres et moules).


Nous remontons vers Montbazin, petit village typique de la région avec ses ruelles, ses maisons, sa joie de vivre;
voici quelques photos :

 

Montbazin1.jpg Montbazin12.jpg Montbazin13.jpg

Vous pouvez trouver un emplacement pour votre camping car et repartir le lendemain

Montbazin15.jpg Montbazin14.jpg



 

Le 5° jour & 6° jour



Direction le Lac de Salagou.

 


Pas loin de Clermont de l'Hérault, une quinzaine de kilomètres , un site merveilleux sauvage et grandiose, calme et émouvant, voici quelques photos:

 


 

« Là est le miracle : cette réunion, dans la seule main d'une vallée de 750 hectares, d'un pareil éventail de beautés ou d'étrangetés possibles.
Il aura fallu le génie des hommes pour créer avec ces éléments une beauté nouvelle et rare, avec l'aide d'une nature qui sait, sans désaccords, réunir tant de contraires.
Pour ouvrir plus encore, à chaque saisons de l'année, à chaque heure du jour, la surprise d'une nouvelle métamorphose. »

< Max Rouquette>


 2 jours de découvertes... Et nous partons vers Olargues.

 

Le 7° jour.


 

 

Nous passons par Salasc pour reprendre la D908 vers Bédarieux tout en visitant le Cirque de Mourèze.  Puis  Lamalou les Bains et  Olargues

Blason_Olargues.jpgLe site du village a séduit depuis toujours. Il fut occupé successivement par les Romains, les Vandales et les Wisigoths. Les Romains firent d'Olargues une cité d'avant-poste à la limite de la province de la Narbonnaise. Après le déclin de la civilisation gallo-romaine, Olargues est devenue une capitale wisigothe en 476. Ce n'est qu'au Moyen Âge que le village fut fortifié. Le château fort a été bâti au XIIe siècle. Les fortifications de la ville furent élevées au XIIIe siècle. La cité a été assiégée lors de la croisade contre les Albigeois durant les operations militaires menées par Simon de Montfort en 1210.

Tour_carree.jpg

Mais de cette époque, il ne reste que l'ancien donjon carré, devenu le clocher de l'église Saint-Laurent, et le Pont du Diable qui enjambe le Jaur ainsi que les rues qui rejoignent la citadelle. Des fouilles menées en partenariat avec le ministère de la Culture et l'association Concordia ont permis de découvrir des vestiges de l'ancienne église ainsi que des traces de l'habitat de l'ancien château féodal. Ces fouilles sont en cours de valorisation.

Olargues

Olargues ancienne maison.jpg   Olargues muse.jpg
  Olargues passage ds la forteresse.jpg  
  Olargues interieure.jpg  

 

 

Voici un petit périple d'une semaine, que vous pouvez réaliser avec de nombreuses variantes.


Date de création : 10/05/2011 @ 15:44
Dernière modification : 06/03/2012 @ 16:29
Catégorie : France - Occitanie
Page lue 3058 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Webmaster - Infos