Vous êtes ici :   Accueil » 14-Le manoir de Bellou
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Recherche
Recherche
France
 ↑  
Europe du nord
 ↑  
Europe du sud
 ↑  
Europe centrale
 ↑  
Albums
 ↑  
Visites

 208460 visiteurs

 19 visiteurs en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.musardeurs.fr/data/fr-articles.xml

 

Le manoir de BELLOU 14

 

 

Du bord de la route, les magnifiques géraniums apportent une touche accueillante et colorée à ce lieu qui fut autrefois fortifié, comme en attestent les meurtrières. Situé entre Livarot et Orbec, l'édifice a conservé toute son authenticité, son histoire remonte à la nuit des temps. En 1213, le chevalier Guillaume de Bellou fait don du domaine à l'évêque de Lisieux Jourdain du Hommet.

La construction remonte à 1475 pour la première campagne. « Il y a eu ensuite un agrandissement. La 5e campagne correspond à la fortification des manoirs augerons, avec deux tours sur la façade sud et une tour carrée au nord. La dernière campagne de construction remonte au XVIIe siècle », explique Mélissa Cochin, une jeune lycéenne en charge de l'accueil avec Tiphaine Fosse.

Construit par Guillaume Michel, écuyer du Roi, le manoir possède un magnifique colombier à 2 000 boulins. La famille Michel est anoblie en 1540. Elle conservera ce fief durant un peu plus de deux siècles. À l'entrée du manoir, le pressoir et la cave à tonneaux témoignent également de l'activité agricole du lieu.

Propriété de la famille Leboucher durant de nombreuses décennies, le manoir a été racheté dans les années 1990 par Guy Maheux. Le nouveau propriétaire a engagé une importante rénovation. « Le torchis cachait des peintures comme d'intéressantes scènes de chasse dans une chambre. On a découvert des peintures de Sainte Suzanne et aussi de Sainte-Barbe. Patronne des pompiers, Sainte-Barbe était censée protéger des incendies. On a retrouvé des traces de brûlure de cierges ou de bougies au-dessus de Sainte-Barbe. Cette pièce n'était peut-être pas une chapelle mais un oratoire où l'on venait prier. » La cuisine avec son immense cheminée a gardé tout son cachet. Sur une pierre, des inscriptions indiquent que la toiture a été réparée en 1839 par un certain Greslin après un violent orage de grêle.

Si le manoir est classé monument historique depuis 1923, le pressoir a obtenu son classement le 2 novembre 2004.

Enfin, précisons que le parc est magnifiquement arboré avec la présence d'un imposant séquoia de plus de 200 ans et divers arbres pleureurs comme un falgus, un chamaecyparis et un cèdre de l'Atlantique.

Jusqu'au 31 août, ouvert au public de 10 h 30 à 12 h 30 et de 15 h à 19 h.

 

 

Source  http://www.ouest-france.fr/le-manoir-de-bellou-est-ouvert-au-public-tout-lete-692703


Date de création : 07/01/2014 @ 15:51
Dernière modification : 07/01/2014 @ 16:31
Catégorie : Albums - Calvados
Page lue 2016 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Webmaster - Infos