Vous êtes ici :   Accueil » 08-Le Moulin de HEUTREGIVILLE
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Recherche
Recherche
France
 ↑  
Europe du nord
 ↑  
Europe du sud
 ↑  
Europe centrale
 ↑  
Albums
 ↑  
Visites

 208455 visiteurs

 18 visiteurs en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.musardeurs.fr/data/fr-articles.xml

LE MOULIN de HEUTREGIVILLE



Je vous communique la note de Philippe Bailly. Ce dernier nous a ouvert chaleureusement son moulin acheté en 1985 avec sa femme Maryline.
 

Note historique et technique du moulin d’ Heutrégiville, sur la Suippe

 

Concernant les archives , consulter l’étude du 14-09-2011 par les Moulins Marnais

Je peux ajouter les éléments suivants :

Le moulin appartenait à l’Archevêché de Reims , jusqu’a la révolution ou il fut vendu comme bien national à Claude Pigeon . Il est donc fondé en titre.

Lors de travaux en 1822, un arrêté préfectoral avait décrit les caractéristiques de la chute d’eau. Le règlement définitif est approuvé en 1842 : la hauteur en amont est fixée à 1.65m au dessus du seuil des vannes . Ce règlement est encore en vigueur de nos jours.

 

Sur l’autre rive existait une foulerie destinée sans doute à assouplir le drap fabriqué par les nombreux tisseurs que comptait le village . Cette foulerie fut convertie en bâtiment agricole en 1880. C’est à cette époque que les fileurs à domicile on cessé leur activité et ont migré vers Reims pour travailler dans les nouvelles usines textiles Le village comptait environ 700 habitants en 1860 ,il n’en restait que 500 à la veille de la première guerre mondiale.

Le bâtiment que les allemands ont incendié le jour de leur départ datait de 1865. Il était actionné par une roue à aubes de près de 6 mètres de diamètre.

Heutrégiville a été occupé de 1914 à 1918. Situé juste à l’arrière du front, il y avait un hôpital et de nombreux campement dans les bois avoisinants. Un dynamo fut installée au moulin pour en assurer l’éclairage

Les Allemands, lors de leur retrait en 1918, incendièrent le village et dynamitèrent l’église du 13ème siècle , fierté du village. Le moulin subit le même sort, et des témoins de l’époque racontaient que les sacs de farine explosaient par la chaleur et étaient projetés aux alentours..

 

 

La reconstruction démarre en 1922 . C’est une minoterie moderne et performante ,avec ses 6 broyeurs à cylindres et ses 3 convertisseurs. Le tout actionné par 1 turbine TRB de 35 Chevaux et une autre de 25 .On estime la capacité d’écrasement à 6 qx par heure.

Si la première guerre mondiale a permis la construction d’une minoterie moderne, la deuxième a permis son agrandissement …En effet ,ce sont des prisonniers Allemands qui ont participé à la construction de l’ extension et les matériaux utilisés provenait de la piste d’aviation d’ un aérodrome militaire.

Cette extension abritait une fabrique d’aliment du bétail et des cellules de stockage permettant au moulin de passer au blé en vrac. La clientèle du moulin se composaient de boulangers Rémois mais aussi de ceux des camps militaires de Mourmelon et Suippe.

Malheureusement cette extension ne servit que quelques années : En 1966,le moulin est en faillite : les murs et le contingentement sont revendus à une coopérative.

Le moulin change plusieurs fois de propriétaire jusqu’en 1985, année de l’achat, sur un coup de cœur, par Philippe et Maryline Bailly

La maison et dépendances sont loués et le moulin sort petit à petit de son sommeil . La salle du rez de chaussée est assez spacieuse pour accueillir des fêtes familiales, puis dans les années 90  les 4 niveaux sont utilisables pour des expositions d’art contemporain, théâtre, journées des moulins et du patrimoine.

Les années 2000 voient arriver le projet hydroélectrique et en 2010 la mise en route de la petite centrale. Avec une puissance de 20KW et un fonctionnement continu sur 9 à 10 mois, l’investissement pourra être remboursé en une quinzaine d’années .

Les années suivantes voient aussi l’aboutissement d’un autre projet : la construction d’une nouvelle habitation de style néo-industriel 1900 et l’emménagement en 2010, sur le site de la famille Bailly . Suivent l’aménagement des abords, du jardin, la remise en ordre du moulin qui n’avait pas ouvert ses portes depuis 2008 pour cause de travaux.

Aujourd’hui le moulin accueille des groupes en semaine pour une visite commentée .


 


Date de création : 03/07/2013 @ 09:15
Dernière modification : 03/07/2013 @ 09:16
Catégorie : Albums - Ardennes
Page lue 2743 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Webmaster - Infos